Projet Pédagogique

Il découle de toutes nos réflexions, observations, lectures, formations… et se définit par ces mots : bienveillance, plaisir, responsabilité, coopération, richesse des mélanges, nature.

BIENVEILLANCE

Il s’agit de poser un regard positif sur l’enfant pour qu’il développe son potentiel et sa personnalité sereinement. Il est important de tisser une vraie relation de confiance entre l’adulte et l’enfant.

 

Bienveillance envers l’enfant

Permettre à chaque enfant d’écouter et d’apporter une réponse à ses besoins physiologiques (sommeil, repos, faim, concentration) est important si l’on veut que l’enfant ait des moments propices aux apprentissages. Et lorsqu’il y est entré, il faut respecter son rythme d’apprentissage grâce à une pédagogie individualisée. Observer l’enfant permet de lui proposer les activités dont il a besoin au bon moment. Un enfant qui fait des activités qui l’intéresse apprend plus facilement. Tout cela en respectant le socle commun de connaissances, compétences et culture de l’Education nationale.

Bienveillance entre pairs

La gestion des émotions est un élément important afin que chacun se sente en sécurité, soutenu. L’adulte doit donc être à l’écoute des sentiments et besoins de l’enfant pour qu’il apprenne à les reconnaître et les exprimer. On encourage également les démarches empathiques pour que l’enfant soit à l’écoute des autres aussi. Et naturellement, les enfants apprendront à résoudre des conflits par eux-mêmes, pacifiquement.

Bienveillance envers la planète

Sensibiliser l’enfant à la beauté et la fragilité du monde qui nous entoure lui permettra de comprendre l’importance de préserver la nature. Pour comprendre et respecter cette nature, un contact direct est indispensable : observation de la faune, de la flore, identification des besoins des plantes, des animaux…

 

PLAISIR

Plaisir d’apprendre

La joie et le plaisir sont de puissants moteurs d’apprentissage. Pas besoin de récompenses ou de punitions quand la relation entre les adultes et les enfants est basée sur la confiance et le respect réciproque.

 

Plaisir de réussir

L’enfant pourra se déplacer librement dans la classe et choisir son activité en fonction de ses besoins tout en respectant les règles de vie de la classe. Et un enfant qui a choisi son activité peut se concentrer sur celle-ci. Il va éprouver la satisfaction d’avoir mené un travail, même difficile, à son terme. L’évaluation se fera en continu, sans notation.

 

 

RESPONSABILITE

Le fait de mettre en place une organisation qui incite les enfants à s’exprimer, créer, partager et cheminer vers leurs propres centres d’intérêt leur permet de prendre la responsabilité de leurs actes, d’éprouver le plaisir d’agir par eux-mêmes.

 

COOPERATION

Dans la mesure où chaque enfant évolue à son rythme et dans le respect de chacun, il n’y a pas de compétition mais un esprit de coopération et d’entraide qui va se développer. Ils sont acteurs de leurs apprentissages et apprennent à travailler seul mais aussi avec d’autres enfants.

 

RICHESSE DES MELANGES

Mélanges de pédagogies

Divers apports pédagogiques vont être proposés de manière à offrir différentes approches aux enfants et que chacun puisse puiser dans ce qui lui convient. Dans tous les cas, l’enfant reste au cœur des apprentissages : l’emmener sur le chemin de l’autonomie, le guider sur le chemin des connaissances tout en respectant son rythme, le laisser expérimenter ce qu’il apprend pour encrer cet apprentissage et sortir du « tout théorique ».

La pédagogie Montessori c’est avant tout une philosophie, une manière de percevoir l’enfant en le considérant comme l’acteur de sa propre construction et sur laquelle repose toute la richesse de la démarche mise en œuvre par les éducateurs. Elle favorise le développement physique de l’enfant de par le mobilier adapté, l’aménagement de l’espace permettant une libre circulation dans la classe mais aussi le développement intellectuel de par un matériel élaboré à partir de ses observations scientifiques (attrayant, progressif et autocorrectif) ainsi que l’aménagement de la classe permettant l’isolation ou au contraire l’interactivité entre pairs. Elle favorise enfin le développement social et émotionnel de par sa bienveillance et son respect du rythme de l’enfant.

L’inspiration de la pédagogie Freinet nous mène à relier les apprentissages aux besoins réels de l’enfant. Il préconise d’inciter à beaucoup expérimenter, observer, comparer, imaginer des théories, vérifier. En se passionnant, les jeunes travaillent davantage et gardent un souvenir durable de leurs découvertes. Surtout, une telle démarche développe la capacité de chercher, d'inventer, plutôt que de se contenter de reproduire. Puis il faut permettre aux enfants de maîtriser leur progression sans être assujettis à un parcours unique et à un rythme imposé : cette démarche par tâtonnement expérimental doit être renforcée par des exercices plus systématiques qui assureront la pleine maîtrise (utilisation de fiches auto-correctives).

A cela s’ajoute :

- le jeu libre, important chez l’enfant pour développer la créativité, l’esprit d’initiation, l’imagination ;

- l’expression personnelle et libre par le dessin, la peinture, le modelage sans aucun jugement ;

- l’ouverture sur le monde avec des activités thématiques ;

- les alphas pour aider les enfants à entrer dans la lecture de façon ludique ; d’abord par les sons de la langue pour ensuite produire de l’écrit et lire,

- l’initiation au yoga ou à la braingym.

 

Mélange des âges

C’est un choix délibéré car cela offre une grande richesse pour les apprentissages et l’interaction les uns avec les autres.

 

 

Les enfants d’aujourd’hui devront faire face à des changements dans la société, pas toujours positifs comme la difficulté de trouver un emploi par exemple. L’acquisition de l’autonomie et de la confiance en soi, la capacité à chercher plutôt qu’à reproduire les aideront à entreprendre des choses dans leur vie.